Nouvelles Blockchain

Topps est d'accord avec la Bundesliga pour les NFT de la saison 2021-22

Le lien entre football et blockchain se rapproche de plus en plus

Topps, société opérant dans le domaine des jetons non fongibles (NFT), a conclu un accord avec la Bundesliga, la plus haute division du football Allemand. A la suite de quoi les cartes à collectionner relatives à la saison compétitive 2021-22 seront lancées sur le marché, destiné à allumer blockchain par Avalanche.
C'est un coup remarquable pour l'entreprise, compte tenu de l'importance du championnat en question, l'un des plus connus d'Europe avec la Premier League (Angleterre), la Liga (Espagne), la Serie A (Italie) et Ligue 1 (France). Cela pourrait être la première étape pour permettre à Topps de contrer Partenaires, la plateforme NFT dédiée aux clubs sportifs, qui réalise une longue série d'accords en Europe, en Amérique du Sud et aux États-Unis.

Bundesliga - Topps s'accorde avec la Bundesliga pour les NFT de la saison 2021-22

À propos de la Bundesliga

Pour mieux comprendre la portée de l'accord, il suffira de rappeler qu'au cours de la saison 2019-20, celle d'avant la fermeture des stades pour contrer le Covid, la fréquentation moyenne d'un match de Bundesliga s'élevait à 43.200 80, le plus haut jamais enregistré. le monde. . Le Borussia Dortmund se taille la part du lion, du haut des XNUMX XNUMX spectateurs par match, à l'intérieur de son arène.
Des résultats qui sont la conséquence logique d'un véritable révolution à laquelle le Bundestag a été soumis à la fin du dernier millénaire, en se concentrant sur des stades modernes capables de faciliter non seulement l'observation de la course, mais aussi de s'arrêter à l'intérieur, en trouvant toujours des raisons d'intérêt supplémentaires. Une décision qui porte ses fruits et qui reviendra leur donner au cours de la saison qui vient de commencer. Dans lequel les fans pourront revenir se presser dans les tribunes malgré la persistance de l'urgence Covid.

La collection Topps

La collection que Topps réservera à la Bundesliga sera composée d'autocollants spéciaux qui décriront non seulement les as des différentes équipes, mais aussi les moments les plus intéressants de la saison.
Pour pouvoir les acheter, les fans devront se rendre à la vitrine NFT de la société. Les paiements seront effectués par carte de crédit et les différents autocollants auront des coûts différents en fonction de leur inclusion dans les catégories allant de Commun à Légendaire.
Quelqu'un en Italie se souviendra probablement de cette approche du football vieux autocollants en papier Panini, désormais en vogue depuis les années 60. Rendu plus actuel par l'utilisation de la blockchain, mais toujours basé sur l'amour des fans pour le sport piéton.

Topps peut-il être un concurrent de Socios ?

Topps a déjà acquis une certaine notoriété dans le passé, grâce au relation établie avec la Major League Baseball (MBL) en 2009. L'objet de ce partenariat était le lancement de cartes à collectionner pour les joueurs de la ligue. Cela a été suivi par le lancement d'objets de collection numériques via l'application coloré courant 2012. À partir de cette année, il est ensuite entré dans l'espace NFT cette année avec la blockchain WAX.
Dans le cas de la Bundesliga, on utilise Avalanche, une blockchain extrêmement évolutive qui utilise l'algorithme Proof-of-Stake (PoS). Cela se traduit par un consommation d'énergie extrêmement faible par rapport à ce qui est nécessaire pour les réseaux qui fonctionnent à la place sur Proof-of-Work (PoW), tels que Bitcoin. L'accord conclu avec la Bundesliga semble indiquer la volonté de Topps de tourner son regard vers le monde du football. Préfigurant ainsi un vrai duel avec Socios.com, la plateforme qui se fait remarquer pour son fantasy football numérique. Il ne reste plus qu'à suivre les prochains mouvements de Topps, à comprendre si l'intention sous-jacente est cela ou si, au contraire, il s'agit d'un accord isolé.

Acheter des crypto-monnaies? Échange Binance Binance

Dario Marchetti

Je suis diplômé en littérature et en philosophie de l'Université Sapienza de Rome, avec une thèse sur la frontière orientale de l'Italie à la fin de la Première Guerre mondiale. J'ai collaboré avec plusieurs sites sur de nombreuses questions et dirigé le groupe de travail qui a publié le CD-ROM officiel du SS Lazio "Histoire d'un amour" et "Histoire photographique de la Rome magique".

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Retour à bouton en haut